Dès 19h30, plonge au cœur d’une foule bigarrée venue des 4 coins du pays (et parfois même de plus loin !) pour assister à un total délire publicitaire. Débranche tes neurones et laisse-toi submerger de surprises ! Plein de surprises. D’énormes surprises. Qui ne laisseront personne de glace…
Plus frais que jamais, le grand écran s’éclaire et commence la grand messe: six heures de spots hilarants, navrants ou géniaux, primés à travers le monde. Un défilé soutenu aux effets hallucinogènes testés et approuvés par un public de plus en plus secoué au fil des ans.
Plus de 300 spots ! Certains que tu connais par coeur, cultissimes moments de bonheur, mais surtout 90% de films tout frais que tu n’as sûrement jamais vus, imaginés ou même rêvés. Un tourbillon de folie, un concentré des idées les plus farfelues du moment. Dans la salle, c’est le délire, ni plus ni moins. Car la Nuit des Publivores POLIAKOV est tout simplement le spectacle le plus givré de l’année !

logo-NDP-350x195px

Jean-Marie Boursicot

Culture Pub

Une cinémathèque de la pub ? Aujourd’hui l’idée paraît presque « normale ». Mais lorsqu’à l’aube des 80’s, Jean-Marie Boursicot décide de donner corps à son rêve, l’enthousiasme n’est pas délirant. C’est même le contraire! Etrange, car l’initiative est intéressante: le nombre de films produits par les agences de publicité croit sans cesse sans que personne, nulle part, ne pense à les archiver.

Parmi ces réalisations, se nichent pourtant d’authentiques petits bijoux d’inventivité, des concepts géniaux qu’il est navrant de voir condamnés à l’oubli. Sans oublier qu’au-delà de l’aspect purement artistique, ces productions sont aussi un extraordinaire témoignage sociologique; un miroir qui offre le reflet d’une population alpha à un moment lambada.

Peu soutenu mais nullement résigné, Jean-Marie Boursicot commence alors seul un impressionnant chemin de croix, collectant ici et là tout ce qui peut l’être. Face à lui, quelques sceptiques ricanent : qui cette démarche peut-elle intéresser? La réponse est imparable: tout le monde, pardi !

L’idée brillante, celle qui va emballer la machine, déclencher un véritable phénomène de société et permettre à la cinémathèque de se développer est pourtant simple : le collectionneur patenté rassemble ces spots et les projette lors des désormais fameuses  » Nuits des Publivores « .

La réussite de la première initiative en 1981 à Paris, le triomphe des suivantes, vont enfin ouvrir les portes utiles à leur génial créateur. Résultat : 30 ans plus tard, le succès ne s’est jamais démenti. La collection du pionnier compte aujourd’hui plus d’’un million de films et s’enrichit chaque année de près de 25.000 nouveaux spécimens souvent inédits dans nos contrées.

Mieux ! Les nuits qui ont pour la première fois émigré en 1986 (à Bruxelles et Amsterdam) sont devenues, au fil des ans, une attraction mondiale : de Montréal à Jakarta, de St. Petersbourg à Boston, de Bucarest à Hong-Kong, de l’Islande à la Mongolie, de Dubaï à Macao en passant par Taiwan, Alger, la Jordanie ou l’Amérique du Sud (liste non exhaustive), la folie pub s’est répandue comme une épidémie. Incurable.









No upcoming shows scheduled

Envoyez-nous simplement un email à l’adresse suivante : info@nuitdespublivores.be
ou contactez-nous via le formulaire ci-dessous :

Votre nom (obligatoire)

Votre adresse e-mail (obligatoire)

Sujet

Message (obligatoire)

PF-poliakov-v2

title-partners

PF-plug

PF-funradio

PF-dh

PF-lalibre

PF-out-netevent

PF-vlan

PF-7Dimanche

PF-airspace

PF-koc